Et c’est parti pour la saillie

Une fois la décision de faire un poulain prise, il me restait quelques étapes. Mon Canard m’ayant été servi sur un plateau il me manquait quelques informations. Je me suis donc renseignée auprès de mon entourage, club, élevage, vétérinaire… il me restait à trouver le futur papa de mon poulain! J’ai donc échangé avec toutes les personnes que je voyais qui s’y connaissaient, et épluché en long, en large et en travers le guide des étalons.

Que de choix en matière de papa potentiel!!!! Que de questions à se poser!!! Cheval? Poney? Avec de la force? Du sang? Quelle qualités recherchées?

Maman poney, on la connait^^ on l’aime pour son caractère fiable, son esprit volontaire, sa générosité sa douceur avec les enfants et aussi ses jolies origines connemara

Maman poney alias Bichette
Le papa de bichette
Le papy de bichette

Alors il faut trouver un papa poney qui vient compléter ses qualités. A travers différents échanges autour de moi, j’entends parler d’un bel étalon de la région de couleur pie (c’est à dire avec plusieurs couleurs en l’occurrence marron et blanc), et plutôt performant en compétition. J’ai alors regardé différentes photos, vidéos, descriptions, demander des avis… aucun doute💙💙💙💙. Son modèle chic et élégant mixé à sa super locomotion provoquent le coup de cœur. Allez j’appelle l’éleveuse!! Une personne adorable, rassurante et avec une très grande expérience de l’élevage. Je suis conquise.

Et voilà le papa choisi 😍

Alors après quelques mois d’attente, quelques observations des chaleurs, quelques coup de fils… c’est parti pour la première tentative ! Nous avons emmené bichette à l’élevage .

Bien arrivée chez son amoureux

Et je voulais un nouveau poulain

Bonjour a tous

Il est temps de vous présenter ma petite famille.

Mes minis

Le 25 avril 2003, un petit poney a vu le jour chez mes grands-parents. Ce petit cabri couleur chocolat pour alors à une demi heure plus tard brisé les clôtures et fait fondre mon petit cœur d’adolescente. Papy le nomma Prince, je le surnommai Canard. Je vivais donc mes débuts de maman de poney, car la maman n’était pas très maternelle. Après trois ans de câlins et de jeux divers et variés à pied, je me décidait à sauter le pas et à le débourrer (dresser le cheval pour le monter).

Après plusieurs années passées à travailler dans le champ de papy et mamie, nous sommes partis à l’écurie de Lannilis pour nous lancer dans les concours de saut d’obstacles avec plus ou moins de réussite mais toujours beaucoup de complicité et d’amour.

En 2015, une petite Jack Russel prénommée Louna est venue agrandir notre famille. Cavalière à ses heures, adepte du canapé parfois. Elle nous a offert 5 jolis chiots le 14 juillet 2017. Un véritable bonheur de voir grandir et évoluer ces petites bêtes qui ont par la suite trouver un foyer proche de chez nous.

En 2018, ce fût à mon tour de donner naissance à mon adorable petite fille. Qui grandit parmis les chevaux, chiens,et autres lapins sauvages!!

Alors me voilà arrivée en 2019, mon poney a 16 ans et nous avons fait le tour des concours à notre portée. Et oui Canard mesure 1m36!!

Alors après les bébés chiens et mon bébé humain, voilà que me pris l’envie d’un nouveau bébé cheval…. pas pour remplacer mon petit canard non, non, non… Pour avoir un nouveau challenge et continuer à progresser. Alors ma gentille belle sœur m’a offert la possibilité de faire mouliner sa jument, et mon chéri a décidé de m’offrir la saillie… le début d’une aventure nouvelle….